Quand est question de recrutement, la grande majorité des entreprises souhaiterait recruter des personnes expérimentées qui ont derrière elles une longue carrière. Ainsi, la préférence est parfois donnée aux baby boomers et à la génération X, tandis que les « enfants du millénaire » ou Millennials sont marginalisés. Ces recruteurs se trompent lourdement, car cette nouvelle génération a des atouts qui peuvent grandement profiter aux entreprises qui les recrutent. Dans les lignes qui suivent, nous allons voir pourquoi il est si intéressant de recruter dans cette génération dite « Y », « digital natives » ou « Yers ».

Des idées fraîches et des salaires moins élevés

Ce qui est génial avec les Millennials, c’est qu’ils apportent de nouvelles idées et de nouvelles perspectives sur leur lieu de travail. Il peut être avantageux d’embaucher de jeunes employés si on souhaite attirer des clients plus jeunes. Une nouvelle génération signifie une nouvelle façon de penser. Pour les clients de leur âge, les Millennials apportent la familiarité et ils peuvent aider à générer des stratégies de marketing qui plaisent à leur groupe d’âge. Vivant dans un monde en constante évolution, les Millennials constituent un groupe créatif. Ils ont constamment de nouvelles idées et sont prêts à sortir des sentiers battus.

Les salaires constituent bien souvent le poste de dépenses le plus élevé qu’une entreprise assume. Les membres de la génération Y ont tendance à avoir moins d’expérience de travail, car la plupart sont juste en train d’entrer sur le marché du travail. Lorsqu’on embauche un jeune employé, ce dernier commence logiquement avec un salaire inférieur à celui des travailleurs plus expérimentés qui font le même travail. Un salaire inférieur signifie des dépenses salariales plus faibles et des contributions fiscales moindres.

Compétences techniques

Les baby boomers et les membres de la génération X sont fondamentalement, ce qu’on appelle des immigrants numériques. Ils doivent souvent travailler très dur pour comprendre les nouvelles technologies. Cependant, les jeunes d’aujourd’hui sont des natifs numériques (digital natives). Ils ont grandi en utilisant des ordinateurs, des appareils portables, Internet et les médias sociaux.

Ils choisissent et mettent en œuvre les outils numériques plus rapidement que de nombreux employés qui se trouvaient dans l’entreprise au moment de l’adoption de ces technologies. Les Millennials sont connus pour être constamment sur leurs téléphones. Ils « tweetent » et postent fréquemment sur Facebook.

Ils ont grandi avec les réseaux sociaux et les comprennent mieux que toute autre génération. En fait, les Millennials constituent, à ce jour, la génération la plus éduquée. On estime que 33% des individus de cette génération dispose d’un master.

Une main d’œuvre intrinsèquement motivée

Les Millennials ne sont pas seulement là par nécessité. En effet, 65% de ces jeunes affirment que le développement personnel est le facteur le plus important dans leur carrière. Ils veulent apprendre, et ils veulent progresser. Ils sont intrinsèquement motivés à réussir et le bulletin de paie n’est pas la chose la plus importante. Ils réussissent généralement parce qu’ils le veulent, et parce que c’est important pour eux.

Les jeunes de cette génération ne se focalisent pas sur l’argent. Ils réclament peu et travaillent plus, car le travail est souvent une motivation suffisante pour eux. Les Millennials sont souvent connus pour leur impatience et leur tendance marquée à tout vouloir tout de suite. Cependant, ce trait de caractère en fait également des travailleurs tenaces et acharnés. Ils travaillent constamment à trouver des réponses et à faire les choses le plus rapidement possible.

Des travailleurs taillés pour le travail en équipe

Beaucoup pensent que cette génération est égocentrique et narcissique, mais ce n’est tout simplement pas le cas. La génération des Millennials apprécie grandement le travail d’équipe et la collaboration. Ils ont grandi à une époque où on accordait beaucoup d’attention à l’éradication des préjugés et à l’acceptation des différences, ce qui signifie qu’ils ont tendance à bien travailler avec divers groupes.

Les Millennials ne sont pas en quête de domination et de pouvoir. Selon Psychology Today, ces travailleurs sont plus authentiques. Ils veulent être jugés sur leurs performances, et ils respectent ceux qui ont de l’expérience plutôt que les personnes autoritaires. Ils préfèrent des styles de leadership «inclusifs» et des patrons qui les apprécient pour leur travail acharné.

Les Millennials ont besoin d’être acceptés. Ils ont besoin de se sentir valorisés. Beaucoup considèrent cette propension comme un défaut, mais cela peut être une bonne chose sur le lieu de travail. Les Millennials ont besoin d’un retour d’information, et ils écoutent attentivement toutes les remarques constructives pour s’améliorer constamment.

Des employés flexibles

Pour la plupart des enfants du millénaire, un emploi qui offre de la flexibilité et un bon équilibre travail/vie personnelle est plus attrayant qu’un salaire élevé. Bien que cela soit souvent considéré à la fois comme une bénédiction et une malédiction, la capacité à effectuer plusieurs tâches est indéniablement utile dans la vie de tous les jours.

Essayer d’équilibrer une centaine de choses à la fois est quelque chose que tout le monde ne peut pas faire et une chose dans laquelle les Millennials excellent. Un sondage rapporté par MarketWatch indique que la génération Y surpasse les générations X et les baby-boomers quand il s’agit d’être ouvert au changement.

Cette capacité d’adaptation à tout ce qui se profile à l’horizon en fait des employés précieux, car les entreprises doivent réagir rapidement et de manière décisive. Les employés flexibles obtiennent également de meilleurs résultats car ils ne sont pas attachés à une manière unidimensionnelle de faire les choses.

Les Millennials apprécient une approche créative des tâches et n’hésitent pas à remettre en question une méthodologie inefficace ou obsolète. Les entreprises, qui peuvent exploiter cette qualité, pourront apporter un élément de fluidité à leur organisation et devenir plus réactives que leurs concurrents.

Ils sont optimistes

En dépit des problèmes économiques du siècle présent, les Millennials sont la génération la plus optimiste à ce jour. Ils regardent toujours du bon côté, sûrs qu’ils seront en mesure de réussir toutes les choses qu’ils entreprennent.

Des événements importants comme le 11 septembre et la crise financière mondiale ont façonné l’attitude de la génération Y envers la vie et la réussite. Ils comprennent les effets de l’instabilité sociale et économique et la nécessité de travailler dur pour aller de l’avant.

Ils ont également grandi en voyant des start-ups innovantes devenir des multinationales à succès. Il n’est pas surprenant que près de 75% d’entre eux dit vouloir créer leur propre entreprise un jour. Ils sont confiants en l’avenir et prêts à faire les sacrifices qu’il faut pour accéder au succès.

Même si les « Yers » n’ont peut-être pas une grande expérience professionnelle, ils compensent largement cela par la confiance qu’ils ont en eux. Cette confiance se traduit très souvent par une attitude positive, où les tâches et les projets sont abordés avec enthousiasme et un sentiment réel que l’objectif peut être atteint. Avec une bonne orientation et un mentorat, cette positivité peut donner lieu à des résultats de première classe et à une atmosphère positive sur le lieu de travail.

Les Millennials, individus nés entre 1981 et 1997, ne sont pas que des geeks ou des gaffeurs. Ils peuvent apporter de la créativité, une attitude coopérative, une perspicacité technique et une ambition au travail dans les entreprises qui les recrutent. Choisir des Millennials pour remplir des rôles clés dans une entreprise peut lui donner un avantage certain sur la concurrence.