L’un des meilleurs atouts d’Internet est l’accès à tout de façon instantanée. Le World Wide Web a changé la façon dont les gens travaillent et socialisent. L’émergence du commerce électronique a, de son côté, changé la façon dont ils font du shopping. Au cours de la dernière décennie, l’évolution du matériel technologique et d’Internet a eu un impact direct sur le commerce mondial. Tout comme Internet est devenu un puissant outil marketing, il a fait émerger une nouvelle forme de commerce qui rivalise avec le shopping traditionnel de plusieurs façons. Dans les lignes qui suivent, nous allons nous intéresser au plein essor du commerce en ligne.

Des chiffres édifiants

Partout dans le monde, le commerce électronique change la façon dont les gens font leurs achats. Sur les principaux marchés de consommation en Europe, aux États-Unis et en Chine, le commerce électronique est en train de devenir la méthode d’achat préférée de nombreuses personnes.

Aux États-Unis, les chiffres de l’année 2016 montrent que les achats en ligne ont représenté 394,86 milliards de dollars de ventes, soit 11,7% de toutes les ventes. Cela représente près de 42% de la croissance totale en 2016 et une augmentation de 15,6% des ventes en ligne en 2015.

En Chine, le commerce en ligne a représenté 26,1 billions de yuans en 2016, soit une hausse de 19,8%. À elle seule, la Chine représente 39,2% de toutes les ventes mondiales du commerce électronique et il reste beaucoup de potentiel de croissance sur ce seul marché. D’ailleurs, 53,2% de la population, soit 731 millions de Chinois font déjà leurs achats en ligne.

En 2016, une entreprise sur cinq a réalisé des ventes en ligne dans l’Union Européenne. Le pourcentage du chiffre d’affaires sur les ventes en ligne représentait 18% du chiffre d’affaires total des entreprises employant 10 personnes ou plus. Au cours de la période 2008-2016, le pourcentage d’entreprises ayant réalisé des ventes en ligne a augmenté de 7 points et le chiffre d’affaires réalisé par les entreprises grâce aux ventes en ligne a augmenté de 6 points.

Le rôle joué par les ventes flash

Le passage de la vente au détail en magasin aux achats en ligne a été stimulé, entre autres, par des journées de vente flash, comme le Black Friday aux États-Unis. Le Black Friday, qui a lieu le jour après Thanksgiving, a toujours été associé au début des achats de Noël pendant de nombreuses décennies, mais ces dernières années, il a donné lieu à une expansion qui a considérablement bénéficié au commerce en ligne. En 2016, le Black Friday a représenté 3,35 milliards de dollars de ventes. Son succès a conduit à son exportation vers d’autres pays, tels que l’Afrique du Sud, le Royaume-Uni, la Roumanie, l’Inde et les Pays-Bas.

Les ventes pendant le Black Friday sont toutefois éclipsées par le Double Eleven d’Alibaba. La huitième édition a, à elle seule, généré 120,7 milliards de yuans en 2016, une hausse de 32% par rapport à l’année précédente. En 2016, 37% des ventes du Double Eleven provenaient de pays étrangers, les marques mondiales dominant les ventes.

Des défis à relever

D’année en année, le e-commerce se renforce au point que certains prédisent qu’il va supplanter le commerce traditionnel dans un proche avenir. Cependant, seules les entreprises, qui auront entrepris les changements nécessaires, pourront profiter du boom du commerce en ligne.

Pour les entreprises du monde entier, un autre inconvénient du commerce électronique est l’opportunité qu’il offre pour la fraude et le vol d’identité. Les clients craignent, à juste titre, que leurs données financières soient interceptées et clonées, et le caractère anonyme de la vente en ligne signifie qu’il est relativement facile pour les vendeurs peu scrupuleux de percevoir les paiements sans fournir les biens ou en fournissant des produits contrefaits. Les entreprises doivent trouver des moyens de promouvoir l’authenticité et la qualité de leurs produits. Une façon de le faire est de promouvoir des normes applicables à chaque produit comme un geste de qualité et d’authenticité.

Les entreprises ne peuvent pas éviter l’importance croissante du commerce électronique en tant que secteur de vente. Les exigences de la vie moderne et la facilité avec laquelle la vente en ligne fonctionne, signifie qu’elle est destinée à continuer à croître. Les entreprises doivent exploiter cette tendance en trouvant des moyens de protéger leurs clients et d’améliorer leur expérience en ligne. Dans le même temps, les entreprises doivent également protéger leurs marques et empêcher la prolifération des produits contrefaits.

Comment profiter du plein essor du e-commerce ?

Bien que le commerce électronique donne accès à un bassin mondial de clients, les entreprises ont besoin d’un plan stratégique de vente et de marketing pour réussir à s’attirer les faveurs de cet immense vivier. Cependant, selon la nature du produit, le marché international peut également fournir la meilleure façon de faire des ventes en volume et d’avoir un chiffre d’affaires conséquent.

Les réseaux sociaux jouent désormais un rôle de plus en plus important dans la commercialisation des produits et la conversion des ventes. On estime que 60% du trafic international des achats en ligne provient de Facebook. Les clients connectés sont de plus en plus susceptibles de rechercher des produits et des avis spécifiques via cette plateforme avant de cliquer sur le site Web associé.

Dans cette optique, il existe un besoin pressant de développer une présence multicanal sur les réseaux sociaux et de l’intégrer de manière transparente aux sites web des entreprises. L’une des meilleures façons d’y parvenir consiste à inclure des icônes de médias sociaux sur des pages de destination stratégiquement sélectionnées. Bien que cela puisse sembler évident, il est important de noter que le placement est crucial, les meilleures pratiques suggérant que les icônes soient incluses en haut ou en bas de la page et rester visibles à tout moment pendant la navigation de l’utilisateur.